Garde à vue pour avoir décroché le portrait de Macron près d’Orléans

 La police a placé lundi en garde à vue trois militants qui avaient décroché le portrait d’Emmanuel Macron de l’hôtel de ville de Saint-Jean-de-la-Ruelle, près d’Orléans. Trois militants de l’association écologiste Action non-violente COP21 (ANV-COP21) d’Orléans ont été placés en garde à vue après avoir décroché le portrait officiel d’Emmanuel Macron dans une mairie, a-t-on appris lundi 13 mai de source militante. Convoqués à 09 h 30 au commissariat, les trois militants se sont vus signifier, dans la foulée, leur placement en garde à vue, a rapporté leur avocate.