Naufrage du Grande America. « Il ne faut pas nier le risque de pollution », avertit François de Rugy

En l’absence de données complètes sur la cargaison du bateau italien, qui a sombré mardi 12 mars au fond de l’océan atlantique, le gouvernement français n’écarte pas un risque de pollution. Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, s’est exprimé sur le sujet dès mardi devant les députés, à l’Assemblée nationale.