Disparition de Sophie Le Tan : son ADN retrouvé sur une scie de Jean-Marc Reiser

Disparition de Sophie Le Tan : son ADN retrouvé sur une scie de Jean-Marc Reiser

Suspecté d’avoir enlevé et tué la jeune étudiante Sophie Le Tan à Strasbourg, en septembre, Jean Marc Reiser était auditionné ce jeudi pour la deuxième fois. L’ADN de la jeune femme a été retrouvé sur une scie du suspect, selon une source proche du dossier. L’ADN de Sophie Le Tan, étudiante de 20 ans disparue début septembre au nord de Strasbourg, a été retrouvé dans des taches de sang présentes sur le manche d’une scie dans la cave du principal suspect, Jean-Marc Reiser, a-t-on appris ce jeudi 28 mars de source proche du dossier. « Il n’a pas pu justifier la présence de l’ADN (sur la scie, ndlr) et s’est montré confus », a indiqué cette même source, après un interrogatoire de près de huit heures de Jean-Marc Reiser.